TENUE DE KARATE ET EQUIPEMENTS

Pour pratiquer le karaté de façon optimale et en toute sécurité, tout pratiquant doit détenir quelques équipements obligatoires. Si avec le temps et la pratique le karatéka est jugé prêt à participer aux compétitions, la fédération oblige à acheter des protections supplémentaires pour prévenir les blessures. Voici quelques conseils pour mieux appréhender quels seront les investissements nécessaires et à quel moment.

Les indispensables pour pratiquer le karaté

  • Kimono (Karategi) Blanc mixte

  • Une ceinture blanche à liseré rouge

  • Des zooris (ou tong)

Avant d’investir dans un kimono Japonais haut de gamme, optez plutôt pour un kimono mixte qui ne soit ni trop souple ni trop rigide, pour plus de polyvalence, n’hésitez pas à lire notre article sur les kimonos pour comprendre les différences entre les kimonos.

Au karaté, La ceinture marque visuellement et symboliquement le niveau du pratiquant jusqu’à la ceinture noire, contrairement à d’autre arts martiaux les ceintures de karaté comportent un liseré rouge dans le sens de la longueur. Plus d’infos sur les ceintures…

Les zooris sont simplement des « nus pieds » pour marcher sans risquer d’attraper des champignons ou des saletés et pour plus d’hygiène. Vous pouvez aussi mettre des tongs unis.

Autre équipement de karaté

2 ceintures unis (rouge + bleu)

2 paires de Gants (rouge + bleu)

2 paires de protège pieds (rouge + bleu)

1 Paire de protège-tibia

1 Plastron de protection

1 paire de protège dents

Kimono combat ou kata

Si vous souhaitez faire de la compétition, il y a des équipements obligatoires pour pouvoir participer. Pour être différenciés par les arbitres, les deux adversaires qui s’affrontent portent chacun une couleur : Le Rouge ( AKA ) et le bleu ( AO ). Aucun de ces équipements n’est obligatoire pour pratiquer le karaté à l’entrainement mais il est quand même recommandé de posséder au moins une paire de gants.

En compétition Combat (kumité), il est préférable d’avoir un karate-gi (kimono) léger et respirant pour faciliter les mouvements et la rapidité du porteur.  C’est l’inverse en Kata ou un karate-gi plus rigide « qui claque » est préféré pour accentuer la puissance et l’énergie (le kimé) du porteur.  Il n’est pas utile d’investir dans de tels karate-gis la 1ère année mais avec le temps cela devient à la fois un besoin et une fierté de porter un kimono de qualité.

Rechercher

+